Bilan annuel de la FEVE,
Mardi soir 22 Mars 2005, à SALIGNY.

 

L'assemblée générale annuelle de la Fédération Eco-Citoyenne de la Vendée s'est tenue Mardi 22 Mars à la salle communale de SALIGNY. L' occasion pour la FEVE de soutenir et de saluer le travail réalisé par l'un de ses membres, l'association AVENIR, en lutte contre le projet de CET de BEAUFOU-SALIGNY.

 

Une centaine de personnes représentant les vingt-quatre associations vendéennes membres de la FEVE se sont donc attelées à l'ordre du jour chargé de la soirée. Rapport moral et financier de la FEVE, très satisfaite de l'abandon définitif du projet d'incinérateur d'ordures ménagères de GROSBREUIL, mais aussi débats sur les grands dossiers à venir du traitement des déchets en Vendée. En ligne de mire les projets d'incinérateurs situés à la frontière de la Vendée, à COULON près de BENET et à LA SEGUINIERE près de CHOLET, mais surtout l'inquiétant projet d'incinérateur de farines animales de CHALLANS, unanimement condamné par les associations de la FEVE, car polluant pour le Pays Challandais et potentiellement transformable en incinérateur de déchets ménagers ou industriels lorsque les stocks de farines animales seront écoulés.

 

Autres dossiers abordés par les participants, la réduction des déchets, la pesée-embarquée et le compostage des fermentescibles, seuls à même de limiter les inacceptables pollutions des gros CET Vendéens dont la gestion et le fonctionnement suscitent de très vives critiques . La priorité absolue du département de la Vendée doit être de financer un réseau d'au moins trois cent plates-formes de compostage de commune et de quartier, gage d'un compost de bonne qualité car élaboré à partir de fermentescibles triés à la source, chez le citoyen, et contrôlé par un maître-composteur, en évitant les mélanges chimiques douteux ( médicaments, produits toxiques, métaux lourds, plastiques.) . Après avoir défini ses nouvelles orientations et son programme d'actions à venir, la FEVE a lancé un appel aux élus et aux citoyens pour obtenir le plus grand nombre possible de stations de compostage de quartier et de commune.